Fantasy·Romans fantasy

Le Paris des merveilles – T1 (Pierre Pevel)

le-paris-des-merveilles,-tome-1---les-enchantements-d-ambremer-605886
Le Paris Des Merveilles – Tome 1 : Les enchantements d’Ambremer par Pierre Pevel. 

 

 

Même s’il est un peu tard, je souhaite à ceux qui liront cet article une très bonne année, pleine de bonnes choses et peuplée à coup sûr d’aventures littéraires !

Aujourd’hui, j’écris mon premier article, dédié à ma lecture dernière ; un livre que je ne pensais pas forcément lire au début. De base, je ne suis pas très fan des livres du genre polar, thriller ou donnant vie à une enquête policière, chose qui m’aurait surement convaincu de ne pas ouvrir ce livre. Pourtant, la couverture m’a énormément attiré, il faut le reconnaître, elle est vraiment jolie. J’y ai tout de suite retrouvé une ambiance magique, me rappelant un peu le style steampunk et un des siècles que je préfère concernant l’histoire française, le XX ème.

Note : 14sur20

résuméorange1

 Une partie de l’histoire se déroule à Paris, le reste dans les deux mondes qui lui sont reliés. Griffont, un mage renommé pour ses talents d’observateur se retrouve bien vite mêlé à une affaire plutôt étrange, celle d’un trafic d’objets enchantés. En s’associant avec Isabel de Saint-Gil, une fée vue par son monde comme une traîtresse, Griffont pense y voir plus clair. Cependant, à mesure que l’enquête avance, de nouveaux éléments troublants viennent obscurcir le dénouement de l’histoire.

mon avisorange1

 Dès le départ, je me suis dit que Pierre Pevel prenait un gros risque en voulant faire cohabiter trois mondes différents. Celui de perdre son lecteur. En effet, décrire trois mondes à la fois, tout en nous immergeant totalement dedans et cela sans nous y faire couler ; relevait pour moi de l’impossible. Et pourtant ce ne fut pas le cas ! Au fil des pages, la progression vers ces mondes est plutôt douce, nous faisant entrer dans ces derniers sans qu’on puisse réellement percevoir les frontières les séparant. Le style de l’auteur est agréable à lire malgré quelques lenteurs (par exemple lorsque ce dernier nous explique un jeu de cartes durant un bon nombre de lignes).

Le duo de choc composé de Griffont et la baronne de Saint-Gil est assez rigolo à observer. En effet, ces deux personnages sont très différents, pourtant l’un et l’autre se complètent parfaitement. Je pourrais même dire que si l’un tentait de résoudre l’affaire centrale du livre sans l’autre, ce ne serait qu’un pur échec. Rien que pour les voir se tirer dans les pattes en permanence, vous devriez lire ce livre.

Concernant l’histoire à proprement parlé, je l’ai trouvé plutôt originale ; on ne voit pas un Paris peuplé de créatures magiques tous les jours, ni de tour Eiffel en bois blanc. L’intrigue met cependant un peu de temps à se lancer, c’est principalement dans la seconde partie du livre qu’elle se met bien en place.

conclusionorange1

 Si vous aimez les univers magiques qui permettent à votre imagination de voguer un peu partout, si vous souhaitez passer un bon moment de lecture et que vous n’avez pas peur des sagas (il y a le tome 2 et 3 qui sont sortis) alors lancez vous !

9 réflexions au sujet de « Le Paris des merveilles – T1 (Pierre Pevel) »

  1. J’ai aussi été attirée par la couverture… un peu de steampunk et je craque !
    J’avoue qu’à première vue, j’était aussi assez mitigée sur l’histoire qui ne me tentait pas plus que ça, mais ça a été une bonne découverte et je ne regrettes pas de l’avoir lue !
    Et félicitations ! C’était un très bon premier article ! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s