Témoignage

Deux petits pas dans le sable mouillé – Anne Dauphine Julliand.

deuxpetitspas.png

 

informationsorange1

 

Nom du livre : Deux petits pas sur le sable mouillé.             Auteur : Anne Dauphine Julliand.

Editeur : J’ai lu.                                                                                  Date de sortie : 2010.

Note :        19sur20                                         Livres déjà parus : 1.

Quelques mots sur l’auteur :   Anne Dauphine Julliand est né à Paris en 1973. Après avoir fait des études de journaliste, l’auteur travaille en presse spécialisée. En 2006, elle apprend que sa petite fille, cadette de la famille est atteinte d’une maladie génétique rare la leucodystrophie. C’est de là que part ce livre.

 

résuméorange1

 

Tout commence sur une plage, quand Anne – Dauphine remarque que sa fille marche d’un pas hésitant. Après une série d’examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d’une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste que quelques mois à vivre. L’auteur lui fait alors une promesse :  » Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras être fière.
Et où tu ne manqueras jamais d’amour.  » Ce livre raconte l’histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu’un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner. Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu’on ne peut pas ajouter de jours à la vie.

mon avisorange1

Que dire … j’ai découvert ce livre en me promenant il y a quelques années en ville. J’ai été attiré par la couverture et ce titre si poétique. Mais en lisant le résumé, j’ai eu peur. Mon moral n’était pas au beau fixe à ce moment-là et je vivais des instants très dur pour le jeune âge que j’avais. Et cette semaine j’ai repensé à cette famille que la vie avait ébranlé. Devant les avis unanimement positifs que j’ai pu trouver sur internet, j’ai décidé de m’y plonger et je dois avouer que j’en ressors bouleversée.

On pourrait penser que la vie est déjà assez difficile pour en plus se mettre à lire les malheurs d’autres personnes. Pourtant, ce livre n’est pas un concentré de négatif ! Il est remplit d’un immense amour qui se distille doucement tout au long des pages. Je n’ai pu retenir mes larmes au bout de 24 pages, ce qui ne m’est encore jamais arrivé. Et ça a continué durant  toute ma lecture.

Je me suis tellement attachée à eux, à chaque mauvaise nouvelle, j’ai pleuré avec eux. Et à chaque bonne, j’ai poussé de gros soupirs, comme si j’étais avec eux, soulagée. Je me suis attachée à Thaïs, véritable petite combattante. Gaspard, son grand-frère m’a ému par sa maturité et sa simplicité lorsqu’il évoquait les choses sans détour. Et puis toute sa famille en général, Azylis, les amis, Thérèse, l’équipe soignante, en gros, toutes les personnes qui ont tissé cette grande banderole de solidarité et de tendresse.

Les mots de ce livre ont été écrit par une mère et cela se ressent, elle éprouve un tel amour pour ses enfants, son mari et sa famille qu’on en vient à le ressentir comme si on en faisait partie. Les émotions m’ont submergé comme un raz de marré lorsque la maladie avançait, détruisant quasiment tout sur son passage. Quelle leçon de vie ! Et quel courage.

Si je devais adresser un mot à l’auteur, je lui dirais un grand merci de m’avoir fait comprendre que tant qu’il y a de l’amour, tout n’est pas perdu.

conclusionorange1

En gros, si vous avez le coeur accroché et qu’une leçon de vie vous intéresse, alors jetez vous sur ce livre ! Je n’ai pas peur de le dire, ce dernier est un véritable coup de coeur pour moi. Hymne à la vie qui nous amène à revoir nos priorités et à aimer. Aimez maintenant et ne remettez pas ça à demain. Dites aux gens que vous aimez à quel point vous tenez à eux.

 

17 réflexions au sujet de « Deux petits pas dans le sable mouillé – Anne Dauphine Julliand. »

  1. Ce livre est merveilleux et décapant, comme l’est cette famille – Anne-Dauphine Julliand a réalisé également récemment ce film extraordinaire « Et les mistrals gagnants » sur la vie des enfants malades, qui est un hymne à la Vie avec un grand V ! Il est en salle actuellement, un trésor de tendresse pour tous les enfants malades, handicapés ou hospitalisés.
    Dans ce livre, « deux petits pas », on parle aussi de la petite Azylis, petite sœur de Thaïs, qui était bébé pendant la maladie de Thaïs. Elle est malheureusement décédée ce lundi 20 février 2017, rejoignant sa grande sœur au ciel, des suites de la même maladie, même si une greffe lui a permis de vivre quelques années de plus. Merci à cette famille pour leur témoignage, cette force de vie quand la maladie et la mort s’invitent dans la vie d’une famille…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s