Red Queen T1 – Victoria Aveyard.

redqueen.png

 

 

informationsorange1

Nom du livre : Red Queen T1.                                            Auteur : Victoria Aveyard.

Editeur : Le livre de poche.                                           Date de sortie : 2016 (version poche)

Note :  9sur20                         Livres déjà parus : 2.

Quelques mots sur l’auteur : Victoria Aveyard est née et a grandi dans une petite ville du Massachusetts. Passionnée de films et de séries télévisées, elle vit actuellement à Los Angeles où elle exerce le métier de scénariste.

 

résuméorange1

 

Mare Barrow, dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle s’avère détenir des pouvoirs magiques dont elle ignorait l’existence, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.

 

 

mon avisorange1

 

Beaucoup seront sûrement désaccord avec moi car ce livre collectionnait les critiques positives sur les sites de lecture spécialisés. ET POURTANT, je ressors de cette lecture complètement déçue. Après toutes les attentes que j’avais, ce premier tome n’est clairement pas à la hauteur (pour moi je précise) et je dois avouer que je n’ai pas terminé ma lecture.

J’aime les dystopies et j’en lis tellement que je commence à connaître les clichés incontournables qu’on retrouve dans ces dernières. En cumuler un ou deux n’est pas rédhibitoire ; après tout, beaucoup de choses ont déjà été imaginées et écrites. Pourtant, Red Queen rivalise avec toutes celles que j’ai pu lire car elle concentre le plus grand nombre de clichés. Je vais donc en citer quelques-uns qui m’ont agacé. Premièrement, la nana qui sort du milieu pauvre pour être intégrée (par un moyen complètement WTF) à l’élite. Alors oui, dans les dystopies y’a bien souvent des systèmes de castes, mais on peut quand même contourner ce cliché ou le rendre plus attractif. Deuxièmement, le triangle amoureux ! Toujours la même chose et Mare est bien sûr horriblement tiraillée entre deux mecs trop différents : l’un beau et sûr de lui et son frère qui rêve de sortir de son ombre… Ensuite on retrouve le mec vieux qui sera bien sûr le mentor de Mare et qui mourra pour la sauver… pfff ouais. Mais c’est sans compter sur bon nombres d’incohérences. Je vais tenter de ne pas les citer pour ne pas trop vous spoiler.

Les personnages sont hyper plats … je ne me suis attachée à aucun personnage. Mare est assez égoïste selon moi et n’a strictement peur de rien (bizarre ?). Quant aux personnages secondaires… à par faire avancer l’intrigue, ils ne servent pas à grand chose.

L’intrigue est ralentie par tous les clichés précédemment relevés et c’est vraiment dommage.

conclusionorange1

Vous l’aurez compris, après toutes les critiques positives que j’avais lu à propos de Red Queen, je ne  m’attendais clairement pas à ça. Je ne pense donc pas lire le tome 2, cela paraît logique. N’hésitez pas à me donner votre point de vue, j’accepte totalement qu’on puisse apprécier ce premier tome, après tout les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.