L’invention des ailes – Sue Monk Kidd

L'invention des ailes

 

informationsorange1

Nom du livre : L’invention des ailes.

Nom de l’auteur :  Sue Monk Kidd.

Édition lue : 10/18.

Nombre de pages : 450.

       Note : 19sur20


Quelques mots sur l’auteur : Sue Monk Kidd a été élevée à Sylvester, en Georgie. Son écriture a été profondément influencée par l’endroit.
Elle est diplômée en soins infirmiers et a travaillé comme infirmière puis en tant qu’enseignante dans ce domaine. Durant ce temps, elle a épousé Sanford Kidd, un étudiant gradué en théologie, et ils ont eu deux enfants. Ils se sont installés en Caroline du Sud à cause du travail de Sanford.
Par un hasard de circonstance, Sue Monk Kidd est devenue journaliste indépendante et a écrit aussi des essais sur la théologie.
En 1997, elle écrit son premier roman « Le secret des abeilles » qui a connu un succès retentissant. Depuis elle a écrit « The Mermaid Chair » (Le vol des aigrettes) qui a séduit autant ses fans. Elle vit près de Charleston en Caroline du Sud.

résuméorange1

Caroline du Sud, 1803. Fille d’une riche famille de Charleston, Sarah Grimké sait dès le plus jeune âge qu’elle veut faire de grandes choses dans sa vie. Lorsque pour ses onze ans sa mère lui offre la petite Handful comme esclave personnelle, Sarah se dresse contre les horribles pratiques de telles servilité et inégalité, convictions qu’elle va nourrir tout au long de sa vie. Mais les limites imposées aux femmes écrasent ses ambitions.
Une belle amitié naît entre les deux fillettes, Sarah et Handful, qui aspirent toutes deux à s’échapper de l’enceinte étouffante de la maison Grimké. À travers les années, à travers de nombreux obstacles, elles deviennent des jeunes femmes avides de liberté et d’indépendance, qui se battent pour affirmer leur droit de vivre et se faire une place dans le monde.
Une superbe ode à l’espoir et à l’audace, les destins entrecroisés de deux personnages inoubliables !

mon avisorange1

Hello ! Je vous retrouve pour une nouvelle chronique et j’annonce tout de suite que c’est un gros coup de coeur ❤️ ! J’ai trouvé ce roman chez un bouquiniste pour 2 euros, la couverture, le résumé me plaisaient mais je ne connaissais absolument pas l’auteure. Je me suis lancée et je ne regrette absolument pas.

L’histoire commence chez les Grimké dans les années 1800, une riche famille connue comme beaucoup pour sa possession d’esclaves noirs. On suit les pas de Sarah (une des filles de la famille) et de Handful une jeune esclave de la maison. La première sait depuis toute petite que son existence sera spéciale, qu’elle accomplira des choses. Mais être une femme et développer les idées qu’elle aura durant sa vie ne sera pas facile. La seconde est une esclave toutes les deux comprennent rapidement les limites imposées par la société dans laquelle elles vivent. Une amitié naîtra entre les deux et ne sera pas sans conséquences. Sarah Grimké a réellement existé mais l’auteur a pris soin d’en faire une fiction calquée sur sa vie d’abolitionniste et de militante pour le droit des femmes. 

J‘ai été touché par tous les personnages. On les suit sur des tranches d’années, de longues périodes où ces derniers évoluent avec complexité et crédibilité. Sarah est une jeune femme étonnante et son évolution, surprenante ! Handful et ses aspirations profondes m’ont ému. J’ai tenté de m’imaginer ce que l’on pouvait ressentir en se sachant la propriété d’un autre être humain. Une citation m’a particulièrement plu concernant cette privation de liberté qui touchait les deux femmes de deux manières différentes :  » Je suis prisonnière physiquement, vous c’est dans votre esprit  » dit Handful à Sarah. Être une femme à cette époque voulait aussi dire ne pas avoir de prise sur son avenir et se contenter de faire un bon mariage ainsi que d’avoir des enfants. Bref, pas une existence choisie.

L’auteure a une plume douce, fluide et très descriptive. Je pouvais voir tous les paysages se dessiner sans problèmes sous mes yeux. Grâce aux mots qu’elle emploie, on arrive tout à fait à se mettre à la place des personnages et ressentir une part de leurs émotions.

conclusionorange1

Vraiment, il m’est difficile de décrire à quel point j’ai aimé ce livre. Il est tombé pile au bon moment car j’avais besoin de renouveau dans mes genres de lecture. Donc en gros, si vous souhaitez vibrer, vous évader et être témoin de l’audace de formidables personnages, foncez !