L’Héritage des Rois Passeurs – Manon Fargetton. 

informationsorange1

Nom du livre : L’héritage des rois passeurs.

Nom de l’auteur :  Manon Fargetton.

Nombre de pages : 312.

                                                        Note : 16sur20

Quelques mots concernant l’auteure : Née en 1987, Manon FARGETTON a grandi à Saint-Malo, entre rochers et tempêtes, les yeux fixés sur l’horizon. Son besoin d’écriture la pousse à composer poèmes et chansons dont elle recouvre les pages de ses cahiers. Puis au lycée, une histoire prend forme dans sa tête tandis que des personnages frappent à la porte de son imagination… Ils seront à l’origine de son premier roman, Aussi libres qu’un rêve, qu’elle publie à dix-huit ans.
Manon vit à Paris où elle partage son temps entre ses deux métiers : régisseuse lumière au théâtre et écrivain. Quant à demain… on verra bien ! Car d’âme nomade, ses plans d’avenir ont tendance à être aussi évolutifs que sa coupe du cheveux !

résuméorange1

Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu’on le connaît, sont les deux reflets déformés d’une même réalité.
Enora est unique : elle peut traverser d’un monde à l’autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre. Au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d’exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s’emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d’Ombre. Et elle n’est pas la bienvenue.
Deux monde imbriqués. Deux femmes fortes, éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d’Ombre…

mon avisorange1

Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique, celle d’un livre que j’ai pu acquérir aux Imaginales, un festival porté sur le genre fantasy. Pour une fois qu’un festival / salon de ce type n’était pas loin de chez moi, je me devais d’y aller ^^’ ; puis c’était pas trop dur de convaincre le Chéri étant donné qu’il adore tout autant que moi. J’ai pu rencontré rapidement l’auteure qui a l’air très gentille ! Bon revenons à nos moutons !

L’histoire commence donc auprès d’Enora, une jeune femme fêtant son 20 ème anniversaire aux côtés de son jumeau. Tout bascule lorsque cette dernière assiste au massacre de toute sa famille et y échappe de peu grâce à deux jeunes frères : Charly et Julian. Elle découvre alors qu’elle est la dernière descendante d’une lignée de rois vivants à l’origine dans un autre monde. Vous vous en doutez, sa quête de vérité et de vengeance les mèneront loin dans le monde d’Ombre. J’ai trouvé que les personnages étaient assez nombreux, pourtant je n’ai pas trop eu de mal à m’y faire (l’histoire de quelques minutes je vous dis !) et même si la majorité était très intéressante, j’aurais aimé que certains soient plus développés (comme Charly et Julian par exemple).

On retrouve tous les éléments de fantasy, une princesse souhaitant retrouver son trône coûte que coûte, des dragons, des magiciens et des légendes bien sûr ! Malgré cette simplicité apparente, Manon Fargetton a sut imaginer une société aux mœurs parfois complexes (dans le bon sens du terme). L’homosexualité y est bien abordé sans que le livre tourne uniquement dans la romance, c’est en soit bien dosé. De la même manière, l’égalité homme femme tient aussi une bonne place dans l’intrigue principal (enfin c’est mon avis ^^’).

Une chose m’a particulièrement plu dans cette histoire, c’est l’incarnation véritable des dieux en apparence mortelle dans le monde d’Ombre. Et oui, même eux ont des chamailleries, ça m’a fait clairement pensé aux histoires mythologiques. Enfin, on sent l’influence bretonne tout au long du livre, ce qui ne m’étonne pas car je crois que Manon Fargetton y a habité.

conclusionorange1
En conclusion, j’ai passé un bon moment de lecture. Quasiment toutes mes attentes ont été comblées et je pense m’être bien évadé en Ombre les amis !