Premières lignes #2.

J’ai décidé de démarrer ce rendez-vous car si je fais ce blog, c’est avant tout pour partager. Bien souvent pour me décider avant d’acheter un livre, je regarde la couverture, le résumé et lis les premières lignes pour me faire une idée du style de l’auteur. Ce rendez-vous a été initié par le blog Ma Lecturothèque , j’ai donc décidé d’y participer pour vous faire découvrir les premières lignes d’un livre, chaque semaine. Cette fois-ci, j’aimerais vous faire découvrir le début d’un livre qui avait été un gros coup de coeur, je parle bien sûr de « L’invention des ailes » de Sue Monk Kidd. Un livre qui parle d’esclavage, d’émancipation des femmes et surtout d’un cruel désir de liberté. 😊


 

»Fut un temps où, en Afrique, les gens avaient des ailes. Mauma m’a raconté ça un soir quand j’avais dix ans. Elle a dit :  » Handful, ta granny-mauma l’a vu de ses propres yeux. Elle a dit qu’ils volaient dans les nuages au-dessus des arbres. Elle a dit qu’ils volaient comme des merles. En venant ici, on a perdu cette magie-là ». Ma mauma était futée. Elle ne savait ni lire ni écrire, pas comme moi. Tout ce qu’elle connaissait, elle l’avait appris à force de vivre une vie où la miséricorde , n’était pas au rendez-vous. Elle a regardé mon visage, partagé entre la peine et le doute, et elle a dit : « Tu ne me crois pas ? Et d’où tu penses qu’elles viennent, alors, tes omoplates, ma petite fille ? » «

invention

L’invention des ailes – Sue Mon Kidd.